Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Intranet | Atelier Adaptation | Bref |

Que s'est-il passé au Tribunal de Montpellier dans le dossier qui nous oppose à la SNCF ?

Publié le 13/12/2017 à 16:25

Mesdames et messieurs de la presse,

Le Tribunal de Grande Instance a rendu des conclusions le 7 décembre concernant le litige qui oppose la Fédération des Aveugles de France du Languedoc Roussillon (FAF-LR) membre de la Fédération des Aveugles et amblyopes de France à la SNCF concernant la gare historique de Montpellier.
Dans ces conclusions le juge des référés a retenu l’exception d’incompétence et renvoyé vers le Tribunal administratif,  les décisions concernant l’exécution des travaux ainsi que le  principe d’équité concernant les applications de réservation ouigo, ouibus et idtgv à ce jour non accessibles aux personnes aveugles.
Ainsi, malgré un rapport d’expertise tout à fait favorable et malgré l’urgence à agir puisque des personnes aveugles et mal voyantes sont en danger dans leur déplacement au sein de la gare historique de Montpellier récemment rénovée, il nous faudra encore attendre pour être en sécurité. D’autant plus que cette rénovation a été financée notamment par des fonds publics. 
Dans une telle affaire, la Jurisprudence ne permet pas de trancher sur le choix entre Tribunal de Grande Instance et Tribunal Administratif ; le choix du TGI s’est imposé pour la FAF Languedoc Roussillon et ses conseils, compte tenu de la possibilité des délais de décision plus courts.
Nous regrettons vivement ces conclusions, d'autant plus qu'une nouvelle procédure au Tribunal Administratif ne permettra pas, dans l'immédiat de protéger les obstacles qui soutiennent la nef et mettent en danger les personnes aveugles. Depuis la rénovation de la gare, le risque de choc avec un poteau en biais en plein visage est trop important. Cela amène les personnes déficientes visuelles à être accompagnées dans la gare de Montpellier plutôt que de se déplacer en toute autonomie à l'aide de leur canne blanche. Ceci est contraire au principe même de la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées.
En tant qu’association, la Fédération des Aveugles de France du Languedoc Roussillon accompagne sur le département de l'Hérault, les personnes malvoyantes ou aveugles dans leur réadaptation grâce à ses services et à des professionnels spécialisés dans la basse vision. Notre vocation n'est pas de faire de la procédure judiciaire mais de négocier avec les autorités afin que l'accessibilité universelle soit une réalité dans notre région.
L’enjeu ne concerne pas seulement les personnes handicapées mais toute la population âgée de notre pays : la cécité est un handicap de plus en plus important en France et selon l’O.M.S. le doublement des personnes déficientes visuelles serait à prévoir d’ici 2050. A ce jour, nous comptons près de 2 millions de français atteints d’un trouble visuel grave.

Vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous pour écouter un extrait du journal de france Bleu Hérault avec une intervention du président de la FAF-LR - Thierry Jammes- sur ce sujet :

France Bleu Hérault

Thierry JAMMES - Président de la FAF-LR
Fédération des Aveugles et Amblyopes de France - Languedoc Roussillon
420, Allée Henry II de Montmorency 34000 Montpellier
Tel : 06 15 96 10 01
http://www.faf-lr.fr
Twitter : @faf_lr
Facebook : @FAFLR34

Haut de page