POURQUOI LES ENFANTS AVEUGLES ET MALVOYANTS SONT-ILS DISCRIMINÉS PAR L’ÉDUCATION NATIONALE ?

La FAF-LR gère des services à destination d’enfants déficients visuels avec un objectif d’inclusion en milieu ordinaire et notamment scolaire. Il s’avère que les enfants du Gard ne bénéficient pas de la même égalité de chance que dans l’Hérault, puisque sur ce département, l’Education Nationale ne met plus d’enseignant spécialisé à disposition de notre service. Ceci a pour conséquence de ne pas offrir les mêmes chances de réussite scolaire aux enfants déficients visuels gardois car la pédagogie spécialisée à la déficience visuelle et notamment l’apprentissage du braille, n’est plus opérationnelle dans ce département.
Nous avons entamé des discussions avec l’Education Nationale, discussion qui n’ont malheureusement pas abouties. Cela nous a obligés à engager une procédure juridique soutenue par notre siège Fédéral, qui se traduit par une requête en annulation de la décision portée par l’Education Nationale.
Cette démarche n’ayant pu aboutir positivement, nous avons décidé d’aller en cassation auprès du Conseil d’Etat. Cette procédure coûte plus de 10 000 Euros, mais il est de notre devoir de défendre le droit à une inclusion scolaire de qualité pour les enfants déficients visuels du Gard.
Il est fort regrettable que les associations telles que la nôtre qui portent des services indispensables à l’avenir des personnes aveugles et mal voyantes soient dans l’obligation d’aller au Tribunal puisque les autorités locales n’ont pas entendu le cri d’alarme lancé par la FAF-LR, à plusieurs reprises. Ce n’est pas de gaîté de cœur qu’un Président d’association entame des procédures judiciaires aussi lourdes à l’encontre des services de l’État ; mais, sur nos Mairies, il parait qu’il y a la formule « Liberté, Egalité, Fraternité ». Il serait temps que ces principes soient appliqués sur l’ensemble du territoire.
On parle, aujourd’hui, du désintérêt des Français vis-à-vis des politiques, les mêmes qui nous gouvernent. Pensez-vous qu’on puisse croire en vous si vous n’êtes pas capables de traiter de façon égalitaire les enfants de notre pays. Un enfant déficient visuel ne vaut pas moins qu’un enfant valide ; alors pourquoi ce mauvais traitement pour les enfants du Gard ?
Thierry JAMMES
Président

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.