CET ÉTÉ, PLUS QUE JAMAIS, NE CONFONDEZ PAS LES SOINS NON PROGRAMMÉS ET LES URGENCES VITALES !

En cas de pépin, consultez d’abord un médecin de ville, une infirmière, une pharmacie… : cela peut sauver la vie de personnes en danger !
Dans un communiqué de presse du vendredi 10 juin 2022, la Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie Occitanie alerte l’opinion sur les « difficultés graves d’organisation de la santé, [qui] seront aggravées dans notre région par l’afflux estival des vacanciers, et [qui] vont déstabiliser une situation déjà critique ». Elle prévoit que « les tensions démographiques graves que connaissent les professions de santé vont se traduire par des fermetures de lits, l’arrêt programmé de [certains] services d’urgence, des difficultés de recrutement des structures médico- sociales ». Elle indique qu’une « dégradation de l’offre et de la qualité des soins […] doit être redoutée » et que la « demande de soins pourrait être amplifiée par les effets d’une vague de chaleur ou d’un rebond épidémique ».
Face à ces risques sérieux, la Conférence « appelle l’ensemble des acteurs de soins à une coordination rapide pour maintenir un accès et une continuité des soins ». Elle formule neuf recommandations, incluant la mobilisation des médecins retraités et le versement de primes. Mais nous, patients, sommes aussi des acteurs de la santé. C’est pourquoi la dixième recommandation est la suivante : « s’appuyer sur les usagers du système de santé et sur leurs réseaux institutionnels ou associatifs pour optimiser le recours aux structures médicales d’urgence ». En clair, ne sollicitez les urgences de l’hôpital que pour une question de vie ou de mort. Pour tous les accidents légers, même douloureux, faites d’abord appel à un médecin de ville, à une infirmière, à une pharmacie, etc.
La CRSA conclut : « toutes les mesures utiles doivent être prises pour garantir une accessibilité à notre système de soins et une équité des prises en charge sur l’ensemble du territoire ». Notre sens civique fait aussi partie de ces mesures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.