SOCIETE : LES DEFICIENTS VISUELS SONT LES PREMIERS DELAISSES PAR LA TECHNOLOGIE.

Article du Midi Libre du MARDI 26mars – Allier innovation et handicap
A l’occasion des 90 ans de la Fédération des aveugles et amblyopes de France – Languedoc-Roussillon (Faf-LR) était organisée lundi une rencontre autour de la déficience visuelle et l’innovation. L’objectif : mettre en relation entreprises technologiques innovantes et personnes déficientes visuelles. L’événement était orchestré par la Faf-LR, la plateforme Cogithon et l’agence régionale de développement économique Ad’occ. « Les appareils deviennent de plus en plus digitaux et, en partant de là, nous nous retrouvons écartes de la technologie », constate Thierry Jammes, président de la Faf-LR, lui même en déficience visuelle.
« C’est le début de quelque chose »
« La société est très sanitaire et peu dans l’accompagnement médico-social, c’est-à-dire peu centrée sur la qualité de vie du sujet dans sa vie quotidienne », affirme quant à elle Sophie Martin, enseignante-chercheuse à l’université Montpellier III et coresponsable de la plateforme Cogithon. « On a des solutions qui existent déjà mais il y a peu de volonté, ni économique ni politique. Ce n’est qu’une question de mise en oeuvre », ajoute-t-elle. Au travers de nombreux atelier organisés tout au long de la journée, les personnes en situation de handicap ont abordé un certain nombre de leurs problématiques quotidiennes auprès d’entreprises, start-up, et chercheurs. Le but étant de trouver des solutions concrètes répondant à leurs besoins et prouver que la technologie n’est pas une limite. Sonorisation des livres, ergonomie des écrans au travail, lecture en extérieur, reconnaissance des couleurs, serveurs vocaux ou encore interface électroménager faisaient notamment partie des discussions. « Au-delà des réponses qui pourraient émerger et être mises en œuvre, c’est surtout deux mondes différents qui se rencontrent pour travailler ensemble », se réjouit Pierre Petit, directeur de la Faf-LR. Les potentielles solutions soulevées au fil de la journée seront désormais suivies par chacun des acteurs ayant participé. A savoir que la région Occitanie compterait 17425 personnes aveugles et 75510 malvoyantes.
Alice Ancelin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.